Les musées de la Ville de Liège

 

Entre calme et frénésie...

 

Chaque nouvelle exposition est synonyme, pour l'atelier de conservation-restauration, d'effervescence... Les constats d'état s'enchaînent, les traitements de conservation-restauration se succèdent et la tenue des deux grandes expositions de cette fin d'année consacrées à Hubert Grooteclaes et à la peinture belge du Musée des Beaux-Arts de Lettonie n'y a pas échappé. Ce ne furent pas moins de 35 œuvres qui furent dépoussiérées, examinées et restaurées.

Les moments d'acalmie sont par contre l'occasion de se recentrer sur une autre mission d'un atelier de restauration inscrit au sein d'un pôle muséal : l'étude des œuvres majeures de nos collections. Le visiteur curieux qui passe devant les fenêtres de l'atelier peut ainsi, depuis le début du mois de novembre, constater que toute notre attention se porte sur l'étude matérielle d'un Christ en croix du XIVe siècle ainsi que sur l'étude et le traitement de deux peintures du XVIe siècle dont la « Sainte Cécile aux orgues », attribuée jusqu'à présent à Michel Coxcie. L'étude matérielle confirmera-t-elle cette attribution ?