Les musées de la Ville de Liège

Département des armes

 

C’est en juillet 1885 que le Musée d’Armes de Liège a ouvert ses portes  à l’initiative de la Ville et d’un fabricant d’armes local, Pierre-Joseph Lemille.  Ainsi se concrétisait la volonté de doter la Cité ardente d’une institution permanente consacrée à une de ses industries les plus caractéristiques : l’armurerie. Le Musée d’Armes était alors situé dans l’ancien hôtel de Hayme de Bomal, naguère propriété de Lemille, qu’il occupa jusqu’à son intégration dans le Grand Curtius.

 

Le département des armes du Grand Curtius, qui en est l’héritier, est divisé en deux grandes sections : les armes civiles et les armes militaires.  La première, dont l’intérêt est à la fois historique, technique et artistique, comporte des armes blanches et à feu ; il s’agit d’une part, d’armes de chasse et de tir sportif et d’autre part, d’armes de défense personnelle et d’apparat. La deuxième est consacrée aux armes militaires du monde entier, du Moyen Âge à nos jours, aux armes de traite et aux armes ethniques. Les pièces exposées reflètent l'évolution technologique, politique et sociale de l'humanité à travers les conflits auxquels elle a été confrontée. Quelques symboles et insignes du  pouvoir, drapeaux et décorations complètent ce panorama très sélectif parmi les collections du musée.

 

Département du verre >>